Vous êtes nombreux à l’avoir vécu avant moi

Le 23 janvier 2019 il faisait un froid terrible . Les journées étaient figées par un gel persistant.
J’ai répondu oui pour accueillir un gars qui sortait de l’hôpital sans savoir ce qu’il avait.
D est rentré dans ma maison, qui est devenue sa maison aussi.
Vous vous souvenez de lui, il était resté trois jours enfermé dans un véhicule et les dernères 24 heures il avait perdu connaissance. Ses pieds sont restés comprimés, il ne savait quasiment plus marcher.
Grâce a un médecin et une kiné solidaire et beaucoup de visites d’hébergeuses ou de bénévoles, grâce aussi à d’autres familles relais nous avons pu le remettre sur pied.
D a pu accueillir ses amis à la maison, ses amis qui sont aussi devenu des habitués.
Il a même recueilli un pigeon blessé qu’il a soigné en l’hébergeant dans la cabane au fond du jardin. Il a rendu visite à maintes reprises à son ami hospitalisé.
D a espéré un avenir en Belgique. Mais après six mois d’inactivité , de désillusions, de déprime parfois, Il a décidé de tenter sa chance dans un autre pays.
Et c’est par une journée de plus de 35° qu’il a réussi à atteindre sa nouvelle destination.
50° et 6 mois séparent son arrivée et son départ de chez moi.
Vous êtes nombreux à l’avoir vécu avant moi … mes sentiments vont dans tous les sens. Je pleure, je ris, je rends grâce, je repense déjà à tous les moments partagés !
Je suis riche de cette merveilleuse rencontre. D est un artiste, un rêveur, tout dévoué aux autres. Sapristi, il va me manquer !
Allez, yallah, on continue !!!