20 ans bordel !

Sur suggestion de quelques personnes je vous partage ce texte que j’ai écrit vendredi soir…

Aujourd’hui, c’est son anniversaire. Il a 20 ans. Il a tenu à venir à la maison. Un peu parce qu’il en avait envie, un peu parce qu’on ne s’est pas vus depuis 3 semaines, un peu parce qu’il sait que ça me fait plaisir, un peu parce qu’il est fatigué. On se sert dans les bras. Je lui murmure un « happy birthday », on s’embrasse fort fort fort. Il est mon fils de cœur. Je le connais depuis 1 an. Un an de moments drôles et moins drôles, un an plein d’intensité. On se retrouve et c’est bon. Et puis il craque. Ses yeux rougissent, les larmes arrivent au bord de ses paupières. Il me dit tout son amour pour moi mais aussi à quel point il est fatigué de cette vie. Fatigué de ces années qu’il vient de passer loin de sa famille, fatigué de tout ce qu’il a perdu depuis son départ. Ce ne sont pas de choses matérielles dont il parle, c’est de tout ce temps perdu, de ces années durant lesquelles il aurait dû étudier, de ce temps qu’il aurait dû passer aux côtés de sa maman chérie, de ses rêves et de ses espoirs qui deviennent cauchemars et désespoir. Il me dit à quel point il souhaite retourner d’où il vient mais à quel point c’est impossible. Il me dit qu’il sait qu’il n’est le bienvenu dans aucun pays d’Europe. Il me dit que parfois il pense que ce serait mieux d’être mort parce que cette vie, vraiment, ce n’est pas une vie. Il me dit qu’il me choisi comme maman de remplacement mais qu’il est désolé parce qu’il doit continuer à tenter sa chance sur les routes alors qu’il aimerait tant pouvoir se poser. Il se blotti dans mes bras, je l’écoute, je lui caresse les cheveux, je lui dit que forcément sa vie va s’améliorer. Parce qu’il est quelqu’un de bien. Parce que vraiment il mérite bien mieux que cette vie de merde. Parce qu’il ne doit pas douter de sa valeur.
On reste comme ça un bon moment, lui complètement déprimé et moi sincèrement désolée pour lui. Désolée. Vraiment.
Arrivent mes 4 autres invités pour le week-end. 3 jeunes filles et un jeune gars. Tous viennent du même pays. Tous sont sur les routes de la même façon, à tenter leur chance pour une vie digne de ce nom mais tous en route depuis de longues années, rejetés, malmenés, violentés. Mais ensemble ils rient, ils discutent, ils chantent. Et lui, mon fils de cœur retrouve son sourire. Je ne comprend pas ce qu’ils se disent mais c’est léger, drôle. Ils sont content d’être ensemble et soulagés d’être à l’abri pour le week-end.
Et c’est à ça que devrait ressembler leur vie tous les jours. À passer de chouettes moments avec leurs proches, à être insouciants. À être en sécurité.
Et je sais que derrière leurs rires et leurs sourires, leurs yeux sont parfois plein de tristesse et de lassitude et ça me fend le cœur.
Mais c’est son anniversaire aujourd’hui. Il a 20 ans.
20 ans bordel !
Et je voudrais donner tout ce que j’ai pour que sa vie soit belle.