Je pense que même la vision et l'odeur de ta mixture favorite sardines ketchup harissa fromage kiri ou vache qui rit me manqueront.

A., mon petit frère d'à peine 16 ans, ton courage, ton audace, et ton culot t'ont donc permis de rejoindre l'Angleterre. Sous les regards médusés, les rires et les applaudissements des supporters de Liverpool, te voilà arrivé de manière triomphale en terre promise. Ces images sont maintenant relayées dans les médias. Et cet accueil en Angleterre te correspond tellement, toi à la personnalité si extravertie. Le plus beau sourire soudanais et ta personnalité charismatique rayonneront désormais outre-manche. A star is born 🌟. Bien évidemment, je t'avais dit de ne pas prendre de risques inconsidérés. Et bien évidemment, tu as embarqué près des roues du bus. Tu es libre, indépendant et courageux et tu l'as à nouveau démontré. Égoïstement, j'aurai voulu que tu restes auprès de nous. Nous avions entrepris les démarches pour ta demande d'asile en Belgique. Mais tu as saisi l'opportunité d'atteindre l'eldorado, tu as pu provoquer "the chance". Ton rêve était soudain accessible. Tu t'inquiètais que je ne sois déçue ou fâchée, mais je te le répète : mes sentiments se mêlent entre la tristesse de ton départ et la joie que tu sois en sécurité dans cet endroit qui était ton but initial. Peu de gens ont ta force de caractère. A toi, qui es toujours de constante bonne humeur, toujours souriant et confiant dans l'avenir, malgré ton vécu où la mort t'a déjà frôlé. A toi, le garçon le plus gentil et sociable, toujours prompt à aider tes amis, faisant un dispatching bis au parc Maximilien en espérant obtenir une famille à tes potes plus malchanceux. A toi, qui sous tes airs d'ado, es si impressionnant de maturité pour ton si jeune âge. A toi, le bambino le plus débrouillard que je connaisse, tellement à l'aise pour prendre le train (pas besoin de driver pour toi, tu savais retrouver ton chemin). A toi, l'hyperactif, toujours en mouvement, incapable de rester en place, sortant par tous les temps sillonner ma petite ville d'Enghien en vélo, faisant de nombreux aller-retours entre les différentes villes de tes familles hébergeuses et Bruxelles où t'attendaient tes amis et les chambres de ton hôtel favori du centre-ville. A toi l'insatiable curieux, qui voulait visiter toutes les recoins de Belgique, qui appréciait nos visites, se photographiant dans toutes les poses possibles devant les monuments historiques (et les selfies dans les supermarchés aussi tant qu'à faire). A toi, qui a vraiment une intelligence exceptionnelle, une bonne culture générale, à nos conversations parfois philosophiques, toujours passionnantes, jusqu'à tard dans la nuit (bon j'irai dormir plus tôt maintenant). A toi, le bon cuisinier, merci pour tous les bons plats mitonnés. A toi et ton humour ravageur, ton rire contagieux, tu nous auras plus d'une fois provoqué des fous rires avec tes anecdotes croustillantes. A toi, si câlin et affectueux, tes big hugs et tes mots gorgés d'affection m'ont tellement touchés. A toi, si tendre avec les enfants, divertissant tellement bien Maïlys, Keziah et Naelia. Il est strictement impossible à quiconque te connaisse un minimum de ne pas t'aimer. Et je suis sûre que toutes tes nombreuses qualités te permettront de t'adapter facilement en Angleterre. Tu me manqueras, tu me manques déjà. Je pense que même la vision et l'odeur de ta mixture favorite sardines ketchup harissa fromage kiri ou vache qui rit me manqueront. L'odeur de brûlé émanant de mon micro-ondes me rappelle ton obstination à vouloir y griller les tranches de pain. L'Europe y gagne tellement à accueillir des petits gars comme toi. Je suis certaine que tu es de ces hommes capables d'accomplir de grandes choses dans leur vie. Que tu réussisses ton rêve d'intégrer un jour Cambridge ou Oxford ou que tu prennes un autre chemin, tu sauras prendre les bonnes décisions. Tu peux déjà être fier de toi, de ton chemin parcouru, malgré les embûches. Garde cette personnalité tellement attachante. Prends soin de toi et de ceux qui t'entourent. Je te souhaite le meilleur dans cette nouvelle vie. Sois heureux mon frère. Je t'aime tellement ❤️ Note 1 : tu ne peux plus uniquement supporter le Barça maintenant, il faut te convertir en supporter de Liverpool. Note 2 : je peux toujours attendre ma pizza 🍕. Note 3 : j'espère que ces mots pourront t'être fidèlement traduits en arabe.