Mes bras s’allongent, s’allongent et encerclent de joie et de tendresse celui qui fut notre XXL d’une nouvelle aventure des vnous

Mes bras sont trop courts pour enlever cette détresse et incertitude d’un malabar de 16 ans arrivé dimanche chez nous ! H. se trouvait il y a 20 jours dans la tourmente d’un parking d’autoroute en Belgique, frappé à en perdre connaissance par d’autres qui, comme lui, avaient repéré le même endroit. Une phrase terrible résonne encore dans sa tête douloureuse «c’est un soudanais, frappe-le». A l’hôpital il reprend ses esprits et se rend compte de la perte de son gsm. Arrêté, il est auditionné durant 6h par deux inspecteurs en présence d’un interprète et d’un avocat . Il explique, entre autres, les raisons du départ de son pays et sa galère de 2 ans jusqu’en Belgique. Il est ensuite libéré mais le «cordon ombilical» qui le relie à sa famille et à ses connaissances, il ne l’a plus…
Mon mari et moi nous nous portons fort, en tant que grands-parents de retrouver pour cet ado, ce qui le rend si triste et désemparé. Lundi coup de fil à la police de D. ; mardi email à la police de D, suivi d’une réponse rapide et correcte sur la loi belge en cas de saisie d’un appareil téléphonique ; mercredi H. prie Allah, comme tous les jours, et nous deux, nous invoquons tous nos amours au ciel ; jeudi un feu vert arrive comme un feu d’artifice : nous pouvons récupérer l’objet tant désiré dès vendredi. Quand la commissaire dépose devant lui son Samsung, mes yeux se brouillent et je crois voir un lingot d’or de 7x14 cm. Alors en plein parking de la PJ, le miracle de Pinocchio opère, mes bras s’allongent, s’allongent et encerclent de joie et de tendresse celui qui fut notre XXL d’une nouvelle aventure des vnous.