J’ai ouvert la porte de chez moi et j’ai découvert que c’est la porte de mon coeur que j’ouvrais.

Chez moi, c’est tout petit. 50m2. Je travaille, j’ai peu de temps à consacrer, j’ai un fils de 7 ans qui vit chez moi en garde alternée… Je ne connais pas tous ces gens qui ont traversé le désert et la mer pour venir jusque dans la pluie, le froid, le vent, le gel et la neige belges… J’avais même peur que mes petites choses disparaissent… Même si mon coeur me poussait à y réfléchir ou même à sauter le pas, cela faisait beaucoup de « bonnes » raisons pour ne pas accueillir…
Puis, j’ai vu sur Facebook que des ami(e)s faisaient ça… Héberger… Je leur ai parlé, j’ai lu les témoignages. Et là, tout a commencé...

J’ai ouvert la porte de chez moi et j’ai découvert que c’est la porte de mon coeur que j’ouvrais.

J’ai parlé de ces gens à mon fils… Il était ravi d'aller à leur rencontre, de les aider, les accueillir…Alors lui et moi, on est allé au Parc, un soir, pour voir et surtout trouver un humain digne d’humanité…
On a commencé par un seul, et pour une seule nuit.
Il venait de Somalie. On a beaucoup parlé, de sa vie là bas, de ses proches reste au pays, des menaces qui pesaient sur lui… Moi qui pensais ne pas être bilingue, je me suis découverte être capable de me débrouiller en anglais en un rien de temps… Il est revenu quelques fois… (…) Un weekend, j’ai modifié la configuration de la mini chambre pour y mettre un matelas de 2 personnes et en accueillir 2 à la fois… Mon coeur s’ouvrait plus grand…
La semaine dernière, après plusieurs nuits ou le parc n’était pas vide, j’ai lu « il y en a encore plein » Et là, ça a fait tilt : mon salon peut en accueillir aussi… J'en accueille 4.
Mon coeur s’agrandit encore…

A chaque Rencontre, je découvre de nouveaux visages. Des sourires éclatants, des partages, des moments de joie, des fous rires entre autre sur la prononciation de leur prénoms, des mots en arabe ou en tingrigna… Et puis aussi parfois leur visage se referme ou s’assombrit par le souvenir de la peur, de l’angoisse même qui se lit lorsqu’ils parlent de certains moments en Libye, et de la traversée de la méditerranée.
Anecdotes: Quand je rentre du travail, ca sent les plats épicés… Souvent, en partant de chez moi, ils laissent un petit truc, parfois par simple oubli, mais parfois aussi comme un cadeau de remerciement… Un soir, mon fils me demande pourquoi il est caché sous la couette et qu’il parle tout seul… Je luis explique la prière des musulmans… Je suis touchée par la sincérité de ces prières. Les entendre m’émeut.
J’ai changé en ces 3 mois d’accueil :
J’observe plus qu’avant : j’ai ainsi découvert que certains de mes voisins achetaient comme moi des sardines et des oeufs en quantité supérieures à la moyenne, du thé, du sucre, du tabasco…
Je regarde aussi différemment les policiers qui surveillent nos rues… Je deviens incollable en géographie…
Je m’intéresse plus aux gens, à leur histoire, à la politique.
Je suis devenue très organisée : j’ai un petit mémo que j’imprime pour chacun de mes nouveaux arrivants, avec mes coordonnées, le code wifi, les usages de la maison, traduit en arabe (merci google translate). Mon vieil ordi qui prenait la poussière a retrouvé vie et ne me propose plus que des vidéos en arabe sur youtube… Il y a un carton avec des vêtements à prendre, un bac à linge à disposition, des écouteurs et des chargeurs samsung, des gels de douche,…
J’ai même un sms pré-établi que je peux transférer à notre ange du soir avec ma ville - 4 invités - mon nom, adresse, Gsm, et indice pour trouver facilement chez moi…

Hier, en regardant les photos de E, K, M & M, A & T, A, et tous les autres…en pensant à chacun d’eux, je réalise qu’ils m’ont offert le plus beau des cadeaux: celui de me sentir pleine d'humanité, de générosité, d’altruisme. Je suis fière de participer à ce mouvement d’ouverture des frontières et des coeurs.

Merci aux bénévoles de la plateforme de vnous permettre que cela se concrétise, le temps que la politique migratoire puisse elle aussi gagner en humanité
.
Prenez soin de vous les amis, vous le valez bien et ne laissez personne vous convaincre du contraire.

Encore un petit truc… A chaque fois qu’ils repartent, mon tout petit 50m2 me parait immense…