2 matelas, 2 oreillers, 2 sacs de couchage, le tout ds mon salon…

J’ai longtemps hésité, tourné autour du pot, trouvé des excuses.Et si? Et encore si? Et quoi? Et comment?…Seule, en chaise roulante en permanence, baraguinant un peu l’anglais, 2 ados : J’avais peur!
J’ai laissé mûrir pr arriver à ce « et pq pas, finalement? » Le climat météo et politique ont eu raison de mes peurs, j’ai sauté le pas, embrayé ds ce fameux Vnous 🙂

2 matelas, 2 oreillers, 2 sacs de couchage, le tout ds mon salon…
Jusque là, rien de trop compliqué et, au passage, merci aux copines qui m’ont filé les sacs 😉

Et les rencontres ont commencé, les échanges, les partages, les sourires, les yeux qui pétillent de chaque côté de la table. Le tout en simplicité, sans chichis ni prise de tête. Les échanges avec les chauffeurs, avec la plateforme. Les échanges avec mes enfants surtout!
C’est tout ça qui fait qu’on se sent et qu’on est humain, en cordée de solidarité, avec d’autres humains.

Dans le monde d’aujourd’hui, c’est bon et vitalisant de vivre ça, Merci à Vnous de le permettre et bienvenue aux nouveaux 😉