Bonne chance, O !

"J'ai une surprise pour toi. Je suis au Royaume-Uni, Maman Katrina et Papa Daniel. Vous allez tellement me manquer. Tu me manqueras tellement maman et papa Daniel"
"Toi aussi O., mais nous sommes très contents pour toi. Tu vas commencer une nouvelle vie !"
"Et je n'oublie pas ta belle m'aider (sic Google translation). Merci beaucoup maman et papa. Je n'ai rien trouvé qui m'a aidé autant."
"Nous ne t'oublierons pas et nous viendrons te rendre visite un peu plus tard en Angleterre."

Voilà ce que nous avons échangé hier avec notre petit O. de 16 ans. C'est vrai qu'il va nous manquer, ce petit bonhomme qui a partagé plusieurs mois de notre vie quasiment à temps plein et auquel nous nous sommes sincèrement attachés. Joie mais aussi petit pincement au cœur... Espérons que cette Angleterre tant désirée sera à la hauteur de ses espérances. Nous souhaitons de tout cœur qu'il puisse aller à l'école et faire sa place dans la société. À 16 ans, tous les espoirs sont permis, si on ne lui coupe pas les ailes…
Bonne chance, O !