« J’espère qu’ils reviendront pour qu’on puisse encore faire les fous dans la voiture » M 4ans.

Nous avons hésité…jusqu’à la dernière minute, avant de prendre la route vers le parc Maximilien hier soir. 

Il n’est pas facile d’accueillir des inconnus chez soi, surtout la nuit, avec trois petits enfants, cela demande de sortir de sa zone de confort.
Finalement, nous avons sauté le pas, nous sommes partis vers le parc avec nos trois petits loulous, pas tout à fait rassurés non plus.
Dans la voiture les premiers échanges sont timides. A la maison, nos deux garçons ont décidé de laisser leur chambre à nos invités, ce soir ils dormiront dans la chambre de leur petite sœur. 
Après une bonne douche, rapidement, nos jeunes fatigués décident d’aller dormir, nous leur laissons un pc avec accès à internet.
Le samedi matin, chez nous, c’est tout un programme: courses, logo, tennis, piscine… Nous laissons nos invités se reposer.
De retour à la maison début d’après-midi nous proposons à nos hôtes de rester encore un peu et de jouer avec nous à des jeux de société. Peu à peu les rires fusent, et tout le monde se détend. 
A regret, nous devons les raccompagner, le retour en voiture n’a rien à voir avec l’allée, nos trois enfants et nos deux invités jouent à se chatouiller et à se taper dans les mains, c’est maintenant la franche rigolade! 
On a du mal à leur dire au revoir et on décide de prolonger cette belle rencontre en jouant encore un peu dans le parc Maximilien.
Quelle belle aventure humaine! Je suis fière de mes enfants, c’est peut-être étonnant mais je les ai rarement vu s’amuser autant avec des adultes. 
Ce soir, j’ai demandé à mon fils de 7 ans qui me dit, chaque soir, qu’il a peur d’aller dormir, comment cela se faisait qu’il n’avait pas eu peur cette fois-ci alors qu’il y avait des inconnus qui dormaient dans sa chambre. Il m’a répondu qu’il n’avait pas eu peur car il s’était dit qu’il y avait du renfort en cas de danger 🙂
Ce fut notre premier accueil et nous sommes vraiment heureux d’avoir sauté le pas et dépassé nos craintes!
« J’espère qu’ils reviendront pour qu’on puisse encore faire les fous dans la voiture » M 4ans.